Pourquoi le titane est devenu la référence en chirurgie du rachis ?

L’acier inoxydable a été l’un des premiers matériaux utilisés dans la chirurgie rachidienne mais se trouve pratiquement complètement abandonné actuellement au profit du titane.

Les propriétés de tolérance biologique par le corps, de solidité, de rigidité, faisait initialement de l’acier inoxydable un matériau de choix dans les années 1970 à 1980. Il permettait aussi une évaluation aisée de son positionnement sur une simple radiographie.

Avec le développement du scanner et surtout de l’IRM, on s’est aperçut qu’il était impossible d’explorer avec ces techniques modernes d’imagerie un patient qui porte des plaques ou des tiges en acier : celle-ci génèrent des « artefacts » : c’est comme une photo prise en contre jour, on n’y voit plus rien, il n’y a plus que des images parasite.

Le titane est actuellement la référence comme matériau utilisé en chirurgie de la colonne vertébrale


On se tourne alors progressivement dans les années 1990 vers un autre métal utilisé initialement de façon préférentielle dans l’industrie aéronautique, le titane. Celui-ci donne beaucoup moins d’artefacts en cas de scanner et surtout d’IRM. On découvre également que le titane, un peu plus élastique que l’acier, a des propriétés qui a priori, sont plus à même de favoriser la consolidation de l’arthrodèse, c'est-à-dire une bonne greffe osseuse.


Paul Fayada

Bienvenue sur le site
Importante déformation  Vertébrale chez une jeune  Femme,  Restitution d’une  morphologie proche de  la normale après  Chirurgie avec vis titane et tiges radio-transparentes

Liste des articles : Les techniques innovantes